logoVH3

 

VH_enveloppe_portJe me bats pour que les personnes âgées et vulnérables, les enfants et les malades, ne soient pas les premières victimes des dérives inacceptables de l’industrie alimentaire.
Docteur Alain de Peretti


 COMMENT AGIR


En aimant et partageant nos pages Facebook et Twitter

En s’abonnant à la lettre d’information pour être tenus au courant de nos actions

En faisant un don pour soutenir nos actions

En devenant militant Vigilance halal


Je fais un don :

Pour financer un maximum de recours juridiques

Pour soutenir notre action en faveur de la protection animale et du consommateur


Faire un don
2016-01-26 14_15_33-VH_Quick_flyer.pdf - Adobe Acrobat Pro DC

 LES GRANDES ENSEIGNES
VEULENT NOUS IMPOSER
LES RITES ISLAMIQUES !


VH_Quick_flyer


Vigilance Halal a donc décidé d’interpeller les dirigeants de la Caisse des dépôts et consignations : arrêtez de cautionner un business communautaire qui viole les valeurs républicaine !

Pour nous aider :

1) Signez la pétition du collectif que nous avons monté.

L’union fait la force, plus nous serons nombreux, plus nous pèserons !

2) Versez un don à Vigilance halal pour financer tous les recours juridiques possibles contre cette ignominie.

3)Mobilisez-vous avec notre association pour manifester devant les nouveaux Quick halal.

Signez la pétition !

Aïd el Kebir et Fièvre Catarrhale Ovine (FCO) : nous demandons des comptes à l’Etat !

Nous pouvons tous les jours, dans les médias, mesurer la décadence de nos lois et de leur application dans tous les domaines. Et surtout lorsqu’il s’agit de l’islam… L’épisode du burkini en est l’exemple le plus récent, et se dessine peu à peu une image de prééminence de la charia dans notre pays .Rappelons les faits : lors de l’Aïd du 24 Septembre 2015 300 000 moutons environ ont été abattus, en majorité importés de zones « contrôlées » des Balkans infectées par le virus FCO ; les contrôles laxistes y permettent des trafics de moutons venant de Turquie et même au-delà, ces animaux étant en quelque sorte « blanchis ».

Le risque d’introduction de la FCO était donc maximum et en Juillet 2015, l’administration se fendait d’une directive auprès de tous les services sanitaires pour les alerter. Pourtant début Août, la directive annuelle aux préfets concernant l’Aïd ne mentionne pas le risque FCO !

Le premier cas de FCO survient début Septembre ; seuls les éleveurs français seront concernés par les mesures de restriction des déplacements d’animaux, et l’Aïd se passera sans encombre si bien qu’un mois après le premiers cas clinique, la moitié du territoire est touchée !

Ce lien incontestable entre l’épizootie et l’Aïd engage de façon claire la responsabilité de l’Etat. Nous avons donc chargé le Dr Jean Louis Thillier, expert sanitaire reconnu au plan européen, de faire un rapport sur l’état des connaissances . Interrogé sur la très sérieuse revue Agriculture et Environnement il nous livre un réquisitoire implacable.

Le plus grave en effet est que le virus FCO pourrait contaminer l’être humain et a déjà passé la barrière d’espèce en touchants les carnivores et animaux de laboratoire. Ceci n’est pas une vue de l’esprit surtout si une autre souche était introduite cette année, par recombinaison génétique.

Nous avons remis par l’intermédiaire de l’Association Traditions Terroirs et Ruralité ces données à Me Clément, avocat spécialisé en droit de l’environnement, qui a rédigé une sommation au Ministre de l’Agriculture en date du 6 Juillet.

Nous lui demandons de manière très logique 2 mesures complémentaires fortes :

1°) l’interdiction de toute importation de moutons et l’utilisation exclusive de moutons autochtones,

2°) l’interdiction des abattoirs temporaires qu’il est impossible de contrôler correctement et dont la multiplication anarchique pose un réel problème.

L’absence de réponse du ministère nous a amené à déposer un recours en référé suspension le 6 Septembre au Conseil d’Etat à l’extinction du délai légal de réponse de 2 mois. L’Aïd étant cette année le 12 Septembre il y a donc urgence.

Nous avons également chargé Me Gilbert Collard, dans son rôle de député, de poser ces questions au gouvernement .

En conclusion on peut mesurer l’inertie et même la dhimitude de l’ensemble du système quand on sait que tous les grands médias ont reçu un dossier complet (VOIR ICI) début Août sur ce scandale et qu’aucun n’a réagi excepté l’hebdomadaire Marianne qui va publier un article. On peut aussi s’interroger sur l’absence de réactions des organisations agricoles que nous avons toutes informées…

Introduction en 2015 de la Fièvre Catarrhale Ovine en France par l’Aïd el kebir :

Scandale d’Etat,  risque sanitaire insensé!

Nous vivons une époque inquiétante. En effet, la démission et la carence de l’Etat sont partout visibles et palpables notamment en matière de sécurité des biens et des personnes. Et plus particulièrement dès qu’il s’agit d’un sujet en lien avec l’islam. Il n’est pas dans notre propos de savoir si ce phénomène est lié à une complicité, à la peur, ou à une espèce de fascination… Nous en resterons aux faits objectifs liés  à l’objet de notre association.

Régulièrement, depuis 3 ans, nous écrivons aux ministres concernés ( agriculture et intérieur) sur les risques énormes en matière sanitaire représentés par les abattoirs temporaires concédés par l’Etat pour l’Aïd el Kebir au mépris de toutes les normes dont l’application a d’ailleurs entrainé la fermeture nombreux abattoirs. Plus outre, le 15 Juin 2015, Mr Cazeneuve devant le CFCM  ose la formule : «Bien des efforts sont déjà engagés en vue d’organiser des abattoirs provisoires dans les meilleures conditions à l’occasion de la fête de l’Aïd. Ils restent en nombre insuffisant et les porteurs de projets sont trop souvent découragés par la leur coût et lacomplexité de leur mise en place ».

En clair Mr Cazeneuve souhaite que les contraintes administratives déjà largement laxistes soient encore assouplies… et que les pouvoirs publics aident financièrement ces structures ! Quelle sollicitude paternelle quand on sait, de plus, que dans le document interministériel publié chaque année pour «encadrer» l’événement on utilise la formule « dynamique d’amélioration continue qui permet de concilier le profond attachement des musulmans de France à la fête de l’Aïd-el-kébir et la liberté de culte »

La République laïque est donc particulièrement bienveillante pour la religion musulmane. Envolés les principe de précaution, les règles sanitaires, la laïcité…

Lire la suite

Participez à l’action « citoyenne » de Vigilance Halal chez les bouchers.

VH

Abandonnés par le système, la seule alternative est d’agir par nous-mêmes.

L’aspect invasif de la viande halal, lié à la conjonction du mercantilisme et de l’obscurantisme, pose de nombreux problèmes : souffrance animale, insalubrité des viandes, paiement d’une dime religieuse. Le refus d’étiquetage spécifique par les autorités, au motif que cela serait stigmatisant est proprement scandaleux.                                                                                                                                      

La dégradation dramatique des pratiques dans les abattoirs, illustrée par les scandales à répétition comme à Alès et au Vigan, est  liée à l’introduction massive de l’abattage halal. Cela a beaucoup nuit à l’image des professionnels de la viande dont certains ont cru a un nouvel Eldorado s’ouvrant devant eux, alors que ce n’est qu’un miroir aux alouettes ! Quant  aux éleveurs,  ils n’avaient pas besoin de cela….

Vigilance Halal s’inscrit dans une démarche pragmatique et non idéologique en soutenant les bouchers qui s’engagent à ne commercialiser que de la viande d’animaux abattus selon les normes  « laïques  .Plus de 300 bouchers ont répondu à notre appel et vont recevoir l’affichette ci-dessus. Faites leur le meilleur accueil. consultable en ligne ici ou téléchargeable ici sur le site.

Vous pouvez, de plus, munis de la liste des abattoirs pratiquant l’abattage avec étourdissement ( téléchargeable ici) ,visiter les bouchers autour de chez vous et leur demander d’où provient leur viande. Il ne s’agit pas uniquement de savoir si elle vient de France comme il est souvent répondu. Bien noter les réponses et nous les communiquer.

Vigilance halal mène toute l’année, partout en France, différentes actions afin de sensibiliser les consommateurs mais aussi les acteurs économiques aux dangers du halal.


 

Pourquoi le scandale sanitaire qui a failli tuer

le petit Louis n’est-il pas révélé ?


Parce que ceux qui parlent sont victimes

d’une intolérable censure !


Sans titre-23

 Appelons professionnels et consommateurs à la vigilance !


 

Signez la pétition !

La nouvelle vidéo prise par l’association L214 montre les conditions d’abattage ignobles que subissent les animaux dans un établissement du Gard, au Vigan. Cependant, comme pour Ales, cet abattoir pratique le halal depuis plusieurs années. Les médias et L214 se sont bien gardés de le préciser ou même de faire des recherches à ce sujet !Ainsi, nous comptons bien rassembler les professionnels pour que notre combat avance. Mais pour cela, nous avons besoin de votre vigilance.

Pour nous aider :

1) Signez la pétition pour inciter les bouchers à se fournir auprès d’abattoirs pratiquant des méthodes traditionnels.

2) Demandez à vos artisans bouchers s’ils participent à l’opération et exigez de leur part les codes d’abattoir des établissements auprès desquels ils se fournissent.

vhtv2