En citoyen averti, je suppose que vous voulez savoir si la viande que vous achetez, que vos proches achètent est issue d’un abattage rituel ou traditionnel ?

Eh bien, sachez que l’Etat vous refuse ce droit !

En effet, seule une partie des viandes halal et kasher issues des abattages rituels, pratiqués sans étourdissement de l’animal, trouve preneur sur les marchés confessionnels. Le reste est dirigé vers le circuit conventionnel sans aucune mention informative.

Or, les distributeurs se refusent à communiquer le mode d’abattage de la viande. Aussi fou que cela puisse paraître, la loi ne les oblige pas à le faire !

Pour lutter contre ce scandale, Vigilance halal s’associe à l’Oeuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs (OABA). Souhaitez-vous nous soutenir financièrement dans ce combat ?

Fondée en 1961, l’OABA est une institution reconnue pour son engagement en faveur du bien-être animal et pour sa promotion d’une consommation responsable respec­tant nos traditions françaises. Comme nous, ils s’attaquent aux modes d’abattage rituel qui font souffrir atrocement les animaux et participent à l’islamisation de notre pays.

En juin 2020, l’OABA a introduit un recours devant le Conseil d’État pour faire cesser la tromperie généralisée des consommateurs pratiqués par les distributeurs de viandes. Après deux ans d’instruction que la plus haute juridiction administrative a finalement rendu sa décision, le 1er juillet 2022. Elle est particulièrement décevante, voire scandaleuse !

En effet, les conseillers d’État ont rejeté la demande de transparence en considérant de façon péremptoire que les dispositions de la Convention européenne des droits de l’Homme « n’imposaient pas à l’Etat de rendre obligatoires des mesures de traçabi­lité, en vue de garantir à certains consommateurs finals qu’ils ne consomment pas des viandes issues d’abattages pratiqués sans étourdissement ». Les industriels peuvent donc continuer à tromper les Français avec la bénédiction des juges.

LA DÉCISION DU CONSEIL D’ÉTAT EST UN DÉNI DE JUSTICE. NOUS NE NOUS LAISSERONS PAS FAIRE !

L’OABA porte la question devant la Cour européenne de Justice. Mais la procédure est très coûteuse, de l’ordre de 20 000 euros.

C’est pourquoi nous devons soutenir l’OABA dans sa démarche ! Envoyez-moi votre participation pour que nous parvenions à obtenir la traçabilité du mode d’abattage !

C’est en étant solidaires et mobilisés que notre cause avance. Notre action porte ses fruits : Intermarché vient de renoncer à produire de la viande halal dans ses abattoirs !

Le chemin est encore long. Nous parviendrons à interdire l’abattage rituel en France, étape par étape ! C’en est une nouvelle que je vous demande de nous aider ensemble à franchir. Envoyez-moi votre don dès à présent !

Merci encore pour votre soutien.

Alain de Peretti, président de Vigilance Halal

Je soutiens votre combat, je vais un don immédiat ici

leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.