Les Français nous écrivent

Retrouvez les messages que nous adressent de nombreux Français soucieux de la préservation de leur identité :

pixabay

Nous ne sommes plus en France ; nous n’avons pas accès librement et sans peur à certains quartiers dans nos villes. Le gouvernement autorise, favorise et crée des lois pour l’apprentissage de l’arabe, la pratique de l’islam ; il favorise le regroupement familial des familles arabes.

On les loge, les nourrit, leur verse des allocations dont le montant est supérieur au salaire d’un travailleur, sans compter les autres «droits» car ils ont que des droits et aucun devoir! Il faut qu’ils se fassent à l’idée que nous sommes en France, pas dans leur pays. S’ils ne sont pas contents, qu’ils repartent.

Jean-Claude

 

 

 

hostess-1255891_1280

Je vous approuve totalement, j’admire votre courage. Bravo! Continuez votre combat. Françoise

farmer-540681_1280

Votre combat est normal et salutaire! Trop  de Français semblent se désintéresser de ce genre d’envahissement rampant. Lorsqu’ils se réveilleront, il risque d’être trop tard! Alors bravo, continuez. Je ne suis pas riche, je ne peux que vous adresser un don symbolique, mais je tiens à le faire. Les petits ruisseaux forment les grandes rivières.

Claude

girl-102829_1280

Je soutiens votre combat. J’ajoute mon témoignage. En septembre 2016, j’ai été sauvagement agressé, frappé de poings au visage par un Arabe, tout de noir vêtu, encapuchonné, sur un trottoir, en plein cnetre-ville d’Epinal. Ceci sans raison, de manière brutale, soudaine, inattendue et inexplicable.

Seul à ce moment-là sur ce trottoir, il m’a demandé une cigarette (je suis non-fumeur) puis m’a rattrapé et m’a frappé d’un coup de poing au visage. Pour information, j’ai 80 ans. Sans commentaire.

André

Il y a une dizaine d’années nous ne voyions que très rarement des femmes portant le foulard. Maintenant nous ne pouvons faire un pas sans en croiser. C’est de la provocation de leur part, elles nous narguent. Beaucoup de Français sont indignés de cette situation, mais personne n’ose vraiment protester.

Michelle

La loi concernant les animaux de boucherie devrait être la même pour tout le monde. Une norme européenne devrait respecter à la fois l’animal et le consommateur, tant au niveau du prix que de la présentation et de l’éthique animale.

Philippe

Photo : Pixabay