Grâce à l’UNI, l’information a fait le buzz : la cafeteria de Science Po Grenoble ne servira que du halal et des plats végétariens.

C’est la confirmation de la progression de l’islam et de l’halalisation dans notre pays que je dénonce en permanence depuis 10 ans, depuis la création de Vigilance Halal.

Première constatation : cela se passe à Grenoble, ville gangrenée par l’islamo-gauchisme dont le maire EELV, Eric Piolle, défraie la chronique régulièrement. On se souvient des graves évènements de jihad urbain au quartier « sensible » de la Villeneuve, à ses actions pour l’accueil sans condition des refugiés.

Deuxième constatation : c’est à ce même Science Po que, en Novembre 2020, deux professeurs avaient été victimes d’une cabale de la part d’étudiants pour cause d’islamophobie supposée et voient leur nom jeté en pâture pour un lynchage en règle, sous la direction de l’UNEF, syndicat étudiant totalement acquis à l’islamo-gauchisme. Tout ceci après l’assassinat de Samuel Paty. L’un de ces enseignants, professeur d’allemand, et d’origine allemande est même accusé de « nazisme génétique » !

Troisième constatation : C’est également à Grenoble que des actions militantes pro burkini à répétition ont été organisées avec grand battage médiatique.

C’est dans ce terreau fertile grenoblois, gangréné par l’islamisation et en voie  d’halalisation rapide que se produit le passage au halal de la cafétéria. C’est inadmissible certes, mais totalement logique et prévisible. En effet, sous la poussée d’une immigration musulmane massive conjuguée à la lâcheté et l’aveuglement, on a multiplié les accommodements « raisonnables ».

Parallèlement, des plats végétariens sont la seule alternative et le consommateur se trouve pris en étau entre deux idéologies destructrices de notre identité et de notre art de vivre.

Aux dernières nouvelles cette initiative du halal ne serait plus d’actualité !

D’où l’utilité de la mobilisation et de la médiatisation de cette information qui a fait le buzz grâce à la « fachosphère ».

On ne pourra s’en sortir qu’en comprenant que l’islam est essentiellement une idéologie politique, juridique et culturelle et finalement assez peu une religion, et en tarissant le terreau sur lequel il se développe.

Alain de Peretti, président de Vigilance Halal

leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.