Alain de Peretti était interviewé début janvier par Breizh-info. Découvrez l’interview ci-dessous

Nous évoquions il y a quelques jours la décision de la cour de justice européenne stipulant que m’étourdissement préalable peut être imposé dans l’UE au nom du bien-être animal. La Cour de justice de l’UE était interrogée sur un décret pris en 2017 par la région flamande en Belgique, imposant cet étourdissement préalable. Elle a jugé que le texte ne « méconnaît pas » la liberté des croyants juifs et musulmans.

Concrètement, cela pourrait avoir des conséquences dans toute l’Union Européenne. Encore faut-il que les politiques prennent leurs responsabilités. C’est ce sur quoi nous nous sommes entretenus avec Alain de Peretti, président de l’association Vigilance Halal.

Breizh-info.com : Quel est votre commentaire suite à la décision de la cour de justice européenne sur l’abattage rituel ?

Alain de Peretti : Les choses étaient mal parties : lors des plaidoiries, en Septembre, l’avocat général avait estimé que la liberté religieuse surpassait la souffrance animale. En général, la Cour suit toujours ses réquisitions.

Quelle ne fût pas notre surprise de voir que la Cour avait statué sur le fait que l’étourdissement n’était pas contraire à la liberté religieuse.C’est donc une grande victoire ! MAIS … n’oublions pas que cet arrêt n’est pas contraignant pour les autres pays, et son application dépendra du courage de notre personnel politique.

Il est donc, sauf divine surprise, pas difficile de prévoir que rien ne va bouger, pas de vagues, les communautés concernées étant très sensibles.

Dans son célèbre discours de Harvard, Soljenitsyne avait dénoncé à juste titre « le déclin du courage » Il avait analysé de façon très lucide le mal qui ronge notre monde occidental et qui se manifeste de façon paroxystique en ce moment face à l’épidémie de COVID, et à toutes les entreprises de démolition en cours (je préfère ce terme à celui de déconstruction)

Breizh-info.com : Concrètement, est-ce que cela pourrait avoir des conséquences en France ?

Alain de Peretti : Bien entendu ! Mais je gage qu’aucun responsable politique ne prendra la décision d’abroger la dérogation d’étourdissement. Les communautés en cause, juives et musulmanes, sont habituées à se victimiser dès qu’on touche à quoi que ce soit de leurs habitudes culturelles qui, de plus, deviennent de plus en plus radicales. Elles ne manqueront pas d’utiliser, une fois de plus cet argument. Il semble pourtant que les données scientifiques concernant la conscience et la souffrance des animaux pourraient être prises en compte dans la définition « religieuse » de ce qui est « licite » ou « pur ». La même semaine les ministres de l’agriculture de l’UE décidaient à l’unanimité de mettre en place un étiquetage informatif sur le mode d’élevage, de transport et d’abattage que nous réclamons depuis l’origine de l’association Vigilance Halal, avec la dénonciation de l’élevage concentrationnaire et du transport sur des longues distances d’animaux vivants.

Lire la suite ici

leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.