L’année 2020 a été une année extrêmement compliquée et anxiogène pour tous

Cela ne doit pas nous empêcher, bien au contraire, de lutter et d’espérer pour chacun de nous le meilleur à titre individuel en cet an de grâce 2021 ! C’est en effet par cette « positive attitude » que nous sortirons de cette crise qui est un signe de l’effondrement de notre société. Nous avons tout à reconstruire et nous devrons nous y mettre avec enthousiasme car rien n’est jamais perdu.

L’année 2021 ne se présente pas, hélas,  sous de meilleurs auspices, malheureusement ! Une folie collective semble s’être emparé des « élites » qui sont censées nous diriger vers de « verts pâturages », car les décisions qui sont prises pour des motifs sanitaires, sont non seulement inefficaces, mais de plus attentatoires aux libertés et au simple sens commun. 

Toutes nos actions ont été ralenties en 2020 : tribunaux en roue libre, difficultés pour organiser des réunions et conférence , esprit public monopolisé par le coronavirus par la faute d’un matraquage de propagande intensive. 

Par exemple je devais intervenir au parlement européen pour sensibiliser les eurodéputés aux problèmes sanitaires graves liés à l’abattage rituel, et cette réunion a été ajournée sine die. 

Je continuerai à me battre tout au long de cette nouvelle année pour le respect de animaux et la sécurité des consommateurs, mais aussi pour alerter l’opinion sur l’accoutumance de notre société à la charia, la loi islamique, qui avance tranquillement grâce à l’acceptation du halal.

Bref, souhaitons qu’en cette nouvelle année nous puissions sortir de l’emprise du coronavirus, afin de nous concentrer sur le « corano-virus » transmis par le halal, virus beaucoup plus dangereux car il s’attaque à notre âme. 

N’oublions jamais que « l’halalitude est le prélude à la dhimmitude »

leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.